Non affilié à Tesla1 mai 2024

Autonomie promise vs autonomie affichée, pourquoi une telle différence chez Tesla ?

Pourquoi l’autonomie affichée dans la voiture ne correspond pas à celle promise par Tesla ? BlogTesla vous explique tout.

Les propriétaires de Tesla, notamment les conducteurs de la Model 3 et de la Model Y, mais c’est aussi vrai pour les S et X, ont souvent remarqué un écart entre l’autonomie affichée sur le site web de Tesla et celle affichée sur l’écran de leur voiture. C’est une question qui revient très fréquemment sur notre forum. Démystifions l’écart d’autonomie en analysant les normes WLTP et EPA

Image

1. Deux normes d’autonomie distinctes

L’autonomie affichée sur le site de Tesla est basée sur la norme WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure), qui est utilisée en Europe. Cette norme vise à fournir une estimation – plus ou moins réaliste – de l’autonomie d’un véhicule dans des conditions de conduite spécifiques, en tenant compte de divers facteurs tels que la vitesse, les conditions climatiques et le type de trajets.

En revanche, l’autonomie affichée sur l’écran de votre voiture Tesla est basée sur la norme EPA (Environmental Protection Agency), utilisée aux États-Unis. La norme EPA a tendance à être légèrement plus réaliste que la WLTP en raison de ses méthodes de test et des conditions de conduite qui lui sont associées. Le test EPA Américain comprend en effet un plus grand parcours sur autoroute.

Image

2. L’écart d’autonomie expliqué

Cet écart d’autonomie entre les normes WLTP et EPA est principalement dû aux différences dans les cycles de conduite de test. Les tests EPA simulent des conditions plus variées et incluent des vitesses plus élevées, des accélérations plus rapides et des températures plus extrêmes, ce qui reflète souvent mieux les conditions de conduite réelles. Par conséquent, l’autonomie affichée en EPA est souvent plus proche de la réalité que celle affichée en WLTP.

Autrement dit, dans la vraie vie sur la route il sera difficile d’attendre l’autonomie EPA et quasi impossible de s’approcher de celle donnée par la norme WLTP. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous le test WLTP n’impose que quelques secondes à 130 km/h.

Image

3. Pourquoi Tesla communique sur les deux normes ?

Pour la norme WLTP, pas le choix, c’est obligatoire en France et en Europe, l’autonomie WLTP doit être communiquée par le constructeur. Tesla a cependant fait le choix de ne pas l’utiliser pour l’affichage sur l’écran de ses voiture, d’où le confusion pour les clients de la marque. Le constructeur a préféré utiliser la norme EPA sur l’écran de la voiture et sur l’application Tesla, pour avoir des chiffres plus proches de la réalité.

  • Si vous possédez une Model 3 Grande Autonomie donnée par Tesla pour 602 km et qu’elle indique 570 km à 100 %, ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal.
  • Pour une Model Y Propulsion il en est de même, vendue pour 455 km elle n’affiche à son écran que 420 km une fois chargée à 100%. La aussi c’est tout à fait normal.

4. L’évolution de l’autonomie au fil du temps

Il est important de noter que l’autonomie de votre Tesla peut diminuer légèrement au fil du temps en raison de l’usure naturelle de la batterie. C’est est parfaitement normal pour toutes les voitures électriques. Votre batterie subit une dégradation graduelle à mesure que vous l’utilisez et que le temps passe, la capacité totale diminue légèrement. Par conséquent, l’autonomie affichée peut également diminuer progressivement au fil des années.

Rappelons que l’autonomie en Km affichée à 100% sur l’application et sur l’écran de la voiture à côté de la petite batterie NE CHANGE PAS en fonction de votre style de conduite ou en fonction de la consommation précédente. Si le chiffre diminue c’est lié à la dégradation de la batterie.

5. Les conseils de BlogTesla

En conclusion, l’écart d’autonomie entre ce qui est affiché sur le site web de Tesla et ce qui est indiqué sur l’écran de votre voiture s’explique par les différentes normes de test (WLTP et EPA) utilisées en Europe et aux États-Unis.

Notre conseil est tout simplement de rouler en affichant le pourcentage de batterie disponible plutôt qu’une estimation des km d’autonomie qui sont toujours faux, sauf si vous arrivez à consommer exactement comme ce que prévoit la norme EPA, ce qui n’arrive pas souvent sur la route.

Image

Laissez faire le planificateur Tesla, il sera à même de vous mener à destination en prévoyant les recharges nécessaires. Si vous trouvez que ses calculs ne sont pas cohérents, ce qui arrive parfois, arrêtez puis relancez la navigation et tout rentrera dans l’ordre.

Roulez, profitez, ne calculez pas trop, vous avez une des voitures les plus efficientes 🙂 Pour en savoir plus consultez notre rubrique dédiée aux batterie des Tesla.

Qu’en pensez-vous ?

Est ce que Tesla devrait continuer à afficher dans la voiture la norme EPA, ou passer en WLTP, ou encore afficher à côté de la petite batterie l’autonomie réelle estimée, comme nous pouvons la voir dans l’onglet de consommation ?

.